ATELIER ROZ
Tiphaine de Cargouët, sophrologue RNCP et art thérapeute certifiée à Angers
56 bis rue des Fours à Chaux, 49100 Angers
 
Indisponible aujourd'hui
 
06 29 77 76 55

L'estime de soi : s'aimer soi-même


82 vues

L'estime de soi, qu'est-ce que c'est ?

L’estime de soi, c’est le regard que l’on porte sur soi-même. C'est l’appréciation de soi-même, de sa valeur et de l'importance que l'on accorde à sa propre personne. En psychologie, c'est un élément fondamental de la personnalité, placée au carrefour des trois composantes essentielles du Soi : comportementale, cognitive et émotionnelle.

C'est simplement sa capacité à s'aimer soi-même.

"Elle comporte des aspects comportementaux (elle influence nos capacités à l’action et se nourrit en retour de nos succès) et cognitifs (elle dépend étroitement du regard que nous portons sur nous, mais elle le module aussi à la hausse ou à la baisse). Enfin, l’estime de soi reste pour une grande part une dimension fortement affective de notre personne : elle dépend de notre humeur de base, qu’elle influence fortement en retour. Les rôles de l’estime de soi peuvent d’ailleurs être compris selon cette même grille de lecture : une bonne estime de soi facilite l’engagement dans l’action, est associée à une auto-évaluation plus fiable et plus précise, et permet une stabilité émotionnelle plus grande." Source Cairn.info

 

Les différentes dimensions de l'autoévaluation

L’estime de soi comprend plusieurs dimensions :

Chez l’enfant par exemple, on distinguera au moins 5 questionnements influençant l’estime de soi :

  1. Est-ce que je suis beau/belle ? Est-ce que je plais aux autres ? > Je me questionne sur mon aspect physique,
  2. Suis-je bon élève ? > Je donne de l'importance à la réussite scolaire,
  3. Est-ce que je suis fort ? Est-ce que je cours vite ? > Quelles sont mes compétences athlétiques ?
  4. Est-ce que les autres m’aiment bien ? > Questionnement autour de la popularité

 

"Ces dimensions ne se distribuent pas forcément de manière homogène : un enfant peut, par exemple, présenter une estime de soi élevée dans les domaines, mais s’autoévaluer négativement dans d'autres domaines. Un autre phénomène cognitif intervient également, c’est l’importance accordée à chacun de ces domaines : si l’enfant se juge favorablement sur le plan scolaire, mais estime que ces compétences ne sont pas si désirables que cela dans le milieu dans lequel il évolue, l’estime de soi n’en sera alors pas confortée pour autant." Source Cairn.Info

 

Chez l'adulte, on retrouvera sensiblement les mêmes questionnements et cette nécessité de s'autoévaluer. Les questions seront alors de l'ordre du statut social, de la réussite professionnelle etc...

Le regard des autres

Comme nous vivons en société, l'estime de soi, c'est finalement se positionner par rapport aux autres.

Se comparer aux personnes de son environnement immédiat représente in fine l’un des mécanismes fondamentaux d’ajustement de l’estime de soi. 

Dans cette société portée outre mesure sur le paraître, il est très important d'apprendre à renforcer son estime de soi. L'estime de soi participe beaucoup à l'aptitude de chacun à se sentir bien dans sa vie, à l'aise dans ses baskets !

Avoir une bonne estime de soi est un atout majeur : cela permet d'aller de l'avant, de se faire confiance, de dépasser la peur du jugement (si tenace de nos jours). Une bonne estime de soi permet de mettre en valeur ses capacités, ses forces, d'être plus sûr de soi, de ses opinions, de s'affirmer et d'aller vers plus de bien-être et de sérénité.

Quels techniques pour améliorer son estime de soi

L'estime de soi se développe en apprenant à mieux se connaître, en respectant la personne que l'on est, nos besoins, nos valeurs, nos émotions, mais aussi nos limites.

Pour renforcer cette estime de soi, nous pouvons :

  • Prendre du recul sur les situations,
  • Éviter de se comparer aux autres, 
  • S'estimer à sa juste valeur (on a tous des failles, et des forces, quelles sont les miennes ?),
  • Faire du mieux que l'on peut, et se féliciter, se valoriser, faire grandir sa confiance en soi,
  • Apprendre de nouvelles choses et/ou approfondir ses compétences pour se sentir plus sûr de soi.

En art-thérapie, j'utilise beaucoup l'outil écriture : prendre du temps pour soi, régulièrement, et noter ses qualités et ses valeurs fondamentales. Peut-être autour d'un dessin, de couleurs, de symboles ayant du sens pour vous.

La sophrologie et les ateliers d'art thérapie sont des disciplines qui peuvent beaucoup aider à améliorer l'estime de soi !


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.